MONIQUE RÉGIMBALD-ZEIBER
l'artiste Monique Régimbald-Zeiber, peinture des filles du roi, STAGE SET STAGE

Monique Régimbald-Zeiber, Les dessous de l’histoire (2), 2011-2013, installation in situ, avec la permission de l’artiste.

l'artiste Monique Régimbald-Zeiber, peinture des filles du roi, STAGE SET STAGE

Monique Régimbald-Zeiber, Les dessous de l’histoire (2) : vider les lieux, 2011-2013, installation in situ, avec la permission de l’artiste.

Monique Régimbald-Zeiber, Les dessous de l’histoire (2) : vider les lieux, 2011-2013, installation in situ, avec la permission de l’artiste.

 

 

Les dessous de l’histoire (2), 2011 - 2013

 

« Les dessous de l’histoire (2)»  est une œuvre polyptique composée de 810 petites pièces. Elle  a été exposée intégralement pour la première fois par la Galerie B 312, à Montréal, de décembre 2011 à janvier 2012.

Copiés et ensuite peints à partir des données d’archives telles que déclinées dans le répertoire biographique des Filles du roi (Yves Landry, Léméac, 1992), ces 810 tableautins/ fiches reprennent les informations essentielles sur chaque femme inscrite au registre. Chaque femme a sa fiche, chaque fiche devient tableau, chaque tableau devient une sorte de portrait entre le pictural et le bureaucratique, entre l’intime et le public.

Y sont copiés : noms des père et mère, paroisse d’origine, années de la naissance, de l’arrivée et de la mort, avoirs et savoir.  Mariage(s) : date et lieu du contrat, conjoint (s) : état, avoir et savoir.

Une phrase clef, que je choisis de placer au cœur du texte copié au milieu du tabeautin, en lettres carrées et majuscules, phrase qui, à mon sens, est centrale et névralgique dans la réflexion sur toute construction qu’il s’agisse de l’identité, de l’histoire, de la condition féminine, de l’art.

SAVAIT SIGNER ou NE SAVAIT PAS SIGNER

 

Ainsi, par le biais de la  peinture et d’une réflexion sur la construction d’images d’identité collective ou individuelle, mon travail tente de mettre en examen les pratiques d’écriture de l’Histoire. Cette œuvre, telle qu’exposée la première fois, entendait donc mettre de l’avant des questions relatives à la fin de l’histoire, la fin de l’écrit, la fin de la peinture, la fin de la nation dans une saisie assez large et convenue de ces termes. Cependant, son déploiement a soulevé également, et ce de manière totalement imprévue,  un ensemble de questions sur la durée de vie, les modalités de conservations et d’exposition des œuvres peintes.

 

En offrant d’exposer à nouveau la  pièce « Les dessous de l’histoire (2)»  et en acceptant la proposition de la déployer autrement, «STAGE SET STAGE» autorise la poursuite du projet et l’approfondissement de ce questionnement dans un cadre largement ouvert à l’expérimentation dans l’échange.

 

Monique Régimbald-Zeiber

 

 

Liste des femmes dans les peintures

 

- Marguerite Provost, Elisabeth Leconte, Madeleine Després, Marguerite Housseau, Marie Deschamps, Marie Lafaye, Catherine Dupuis, Cécile Valais, Jeanne Bourgeois, Jeanne Languille
- Marguerite Andrieu, Marguerite Éloi, Marie Gravois, Marie- Marthe Geoffroy, Marie-Madeleine Prunier, Jeanne Crosnier, Barbe Ménard, Françoise Huché, Anne Blainvillain, Marie Deachamps,
- Marie Rémy, Marie-Madeleiene Canard, Marie Sainte Vié dite Lamotte, Nicole Legrand, Catherine Bureau, Marie De Brétigny, Barbe Duchesne, Madeleine Boucher, Gilette Savard, Marie Lépine 
- Marguerite Robineau, Marguerite Pelois, Marie Vara, Catherine Debelleau, Jeannne Lecomte, Antoinette Bluteau, Renée Chanfrain, Jeanne Gruau, Marie Vigny
- Martine Tavrey, Françoise Desjardins, Élisabeth Lequin, Marie-Madeleine Philippe, Marie Halay, Catherine Migneault, Marguerite Lamireault, Noëlle Gossard, Louise Chiasson, Madeleine Auvray,
- Anne D'Esquincourt, Renée Labastille dite Martin, Marguerite Berrin, Hélène Damours, Françoise Loiseau, Anne Lemaître. Joachine Lafleur, Marguerine Richer, Marie Bouillon, 
- Catherine Ballié, Marie Guyet, Esther Dannessé dite De Longchamps, Marie Magnier, Jeanne Cantin, Marie Meunier, Anne Pelletier dite Passavant, Jeanne Amiot (doyenne) , Antoinette Lamoureux
- Catherine Suret, 1663 précédée par sa cousine, Madeleine Olivier, Marie Major, Marie Bourgeois, autre anonyme  violette qui savait signer, Claude De Chevrainville dite Lafontaine, Marie Masseron, Françoise Guillin.
- Catherine Durand, Anne Seigneur, Louise Gargottin, Marie Martin, Françoise Bause, Denise Leclerc, Marie Targer, Marie-Anne Métru
- Catherine Basset, Jeanne Tellier, Charlotte Roussel, Antoinette Lefebvre, Marguerite Dusson, Henriette Cartois, Jeanne Beauveau
- Élisabeth Blais, Marguerite Raisin, Isabelle Fressel, Jeanne Fressel, Catherine Dessenne, Marie Hubert, Marie Vaiblin, Jeanne Groisard, Madeleine Carbonnet, Charlotte Pequet.
- Marie Mullois, Noëlle Tireont, Madeleine De Roybon D'Allone, Jeanne Dubincourt, Catherine Lalore, Madeleine Vallée, Catherine Topsan, Marguerite Tesson, Barbe Lefebvre dite Lacroix, Louise Lecontre
- Anne Méry, Geneviève Laurence, Jeanne Bilodeau, Renée Rivière, Marie Bouet, Geneviève Leclerc, Catherine Bruneau, Catherine Pillat, Marie Prévost, Marguerite Laverdure
- Marie-Rigère Lepage, Marguerite Lecomte, Marthe Quitel, Anne Poitrand, Marguerite Foy, autre anonyme violet/ aucun contrat/père
pâtissier, Anne Collin, Marie- Madeleine Cuache, Luache ????' Marie Carlier, Élisabeth Deschatelets, 
- Françoise rayé rouge ?, Suzanne Fru, Antoinette Éloy, Marie Veger, Nicole Chandoiseau, Françoise Brunet, Jeanne De Mérinne, Madeleine Gaumond, Barbe Baron, Barbe Raveau dite Laumonnier,
- Élisabeth De Laguêpière, Françoise Charron, Louise Landry, Marguerite Jaisselin, Jeanne-Claude Deboissandré, Renée Chanvreux, Marie-Anne-Blain, Marie Couet
- Jacqueline Aubry, Michelle Charlier, Élisabeth Roy, Marie-Reine Charpentier, Anne-Françoise Richard dite Martin, Leclerc Françoise, Rousseau Henriette, Isabelle Salé, Marguerite Moitié, Pérrine Lapierre,
- Catherine DeValois, Marie-Madeleine Deschamps, Catherine Relot, Jeanne Léonarde Genest, Catherine Marchand, Catherine Billot, Marie Fouquet, Catherine Clérice, Élisabeth Renaud, , Marie Roy
- Suzanne De Licerace, Apolline De Lafitte, Françoise Duval, Catherine Veillot, Marie Charpentier, Marguerite Moreau, Anne Leblanc, Anne Arinaet, Catherine Lainé, Marie-Françoise Dubié,
- Anne Mabille, Marguerite Itas, Louise Desgranges, Jeanne Repoche, Autre viollette anonyme, Jeanne Raimbault, Charlotte Joly, Anne Lépine, Claude Laval, Jeanne Hardy
- Marguerite De Laplace, Élisabeth Doucinet, Catherine Bourgeois, Éléonore Mouillard, Marie Blanchard, Marie Pasquier dite Defranclieu, Marie Chauvet, Marie-Anne Fleuve, Madeleine Haneton, Catherine Luclos
- Marie-Elisabeth Marchand, Catherine Lemesle, Françoise Moisan, Jeanne Barbier, Antoinette Legrand, Françoise Tierce, Isabelle Aupé, Marie-Charlotte DeCoppequesne, Françoise Michel, Marie Mesuré.
- Louise Bouchard, Jeanne Chartier, Élisabeth Durand,Marie Charebert, Denise Collin, Marguerite Montrachy, Catherine Humelot, Mathurine Goard, Madeleine Rentier dite Courcoul, Fleurance Asserin
- Françoise Pednel, Denise Anthoine, Marie-Catherine Renouard, Antoinette Compagnon, Louise Faure dite Planchet, Catherine Deboisandré, Marie Charron, Jeanne Roy, Marie Angelier, Françoise Barbery.

 

 

 

CV

 

Monique Régimbald-Zeiber vit et travaille à Montréal. Très tôt elle s’est intéressée à l’écriture et au politique dans l’art. En 1980 elle obtenait un PhD en littérature qui proposait une lecture croisée des écrits et pratiques picturales de l’Avant-garde russe. Elle a été professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM de 1992 à 2012. Peintre, elle a développé une démarche qui interroge la construction du regard et de l’histoire, en particulier celle des femmes. Elle le fait dans et par des croisements de peinture et d’écriture. C’est à l’intérieur de ce projet qu’elle s’est intéressée à la peau comme ultime registre de la petite histoire. Ses œuvres font partie de différentes collections dont celles du Musée national des beaux-arts du Québec, du Musée d’art contemporain de Montréal et de la Galerie de l’UQAM. Elles ont été exposées au Québec, au Canada et en Europe. Ses deux dernières expositions individuelles se tenaient à Rome, en 2008 ÉCLATS DE ROME, à la galerie La Nube di Oort, et à Montréal en 2011-12, LES DESSOUS DE L’HISTOIRE (2) à la Galerie B 312.

 

En 1996, elle fonde avec Louise Déry, directrice de la Galerie de l’UQAM, les Éditions «les petits carnets» où elle signe la plupart de ses textes.

 

 

Pour les textes recommandés par Monique Régimbald-Zeiber, veuillez consulter le centre de recherche.