SHARON HAYES
l'artiste Sharon Hayes, I Saved Her a Bullet, STAGE SET STAGE

Sharon Hayes, I Saved Her a Bullet, 2012,  projection à l’aide d’un rétroprojecteur, avec la permission de la galerie Tanya Leighton, Berlin.

l'artiste Sharon Hayes, vidéo Her Voice, STAGE SET STAGE

Sharon Hayes, Her Voice, 2012, vidéo en boucle, 4 min, avec la permission de la galerie Tanya Leighton, Berlin

Samedi, 18 janvier, 2014

Sharon Hayes, conversation et démonstration à 16 h sur la voix, l'identité et la politique suivi d'une discussion et d'une projection avec Andrea Geyer

 

 

 

Andrea Geyer et Sharon Hayes, Space Set / Set Space, 2013, construction en contre-plaqué, avec la permission des artistes

 

Au cœur de STAGE SET STAGE se trouve la construction mobile Space Set / Set Space (2013), une installation in situ réalisée en collaboration par Andrea Geyer et Sharon Hayes, qui répond aux œuvres présentées et à la station de recherche en leur créant un cadre architectural. La station de recherche comprendra son propre site Internet, une sélection de textes et de sources documentaires diverses, en plus de donner accès aux conférences d’artistes, aux écrits et aux sites Internet d’Andrea Fraser, de Walid Raad, de Rebecca Belmore, de Terre Thaemlitz, ainsi que de tous les autres participants à l’ensemble du projet. Il s’agit d’un espace dans un espace, qui offre aux participants une plateforme à partir de laquelle ils peuvent s’exprimer et performer les idées et les enjeux liés à l’identité et aux effets de l’institutionnalisme, tout en permettant au visiteur de prendre part ou de simplement rester un observateur.

 

 

Sharon Hayes, I Saved Her a Bullet, 2012, projection à l’aide d’un rétroprojecteur, avec la permission de la galerie Tanya Leighton, Berlin.

 

En 1977, la reine de beauté et chanteuse Anita Bryant, de Oklahoma, était autant connue pour ses opinions radicales sur l’homosexualité que pour les ballades qui l’ont rendue célèbre. Bryant était à la tête de la coalition politique Save Our Children, qui a renversé avec succès le décret de Dade County, en Floride, qui interdisait  la discrimination basée sur l’orientation sexuelle. Le 14 octobre 1977, Bryant parlait lors d’une conférence de presse à Des Moines lorsque Thom Higgins, un activiste gay, l’a entartée. Bryant lui a lancé malicieusement : « Au moins c’est une tarte aux fruits », avant de commencer à prier pour lui. Ici, une image tirée de l’événement diffusé à la télévision apparaît deux fois : une première fois en tant qu’image physique sur le verre du rétroprojecteur et une deuxième fois en tant que projection sur le mur. Ce redoublement du discours interrompu de Bryant reflète les deux actions par lesquelles le discours a été rendu statique – d’abord par Higgins puis par Hayes, qui suspend dans le temps l’action de Higgins afin de contempler à nouveau ses implications.

 

 

Sharon Hayes, Her Voice, 2012, vidéo en boucle, 4 min, avec la permission de la galerie Tanya Leighton, Berlin.

 

Dans cette vidéo en boucle, qui fait partie d’un ensemble d’œuvres conçues spécialement pour l’exposition, Hayes passe à travers des descriptions de voix de femmes tirées de journaux datant du dix-neuvième siècle jusqu’à aujourd’hui. Allant de comptes rendus ostensiblement objectifs à des jugements critiques, ces citations révèlent les façons par lesquelles les voix sont évaluées et les limites qui sont imposées aux individus en conséquence de ces évaluations. Implicite dans ces citations sont les présomptions sur le genre, un facteur important dans la relation complexe qui lie la parole à sa réception et à son interprétation. En substituant aux paroles réelles des comptes rendus de première main, Her Voice explore les tensions qui existent entre l’écrit, l’oral et les voix incarnées.

 

 

 

 

CV

 

Au cours des dix dernières années, Sharon Hayes s’est investie dans une pratique artistique qui utilise de multiples médiums – la vidéo, la performance et l’installation – pour explorer de manière continue les divers croisements entre l’histoire, les politiques et la parole. Dans son travail, elle est préoccupée par le développement de nouvelles stratégies de représentations qui examinent et interrogent le moment politique actuel, considéré non pas comme un moment sans fondements historiques mais comme un moment qui est toujours allégorique, qui rejoint simultanément le présent et le passé. À cet effet, elle emploie des approches conceptuelles et méthodologiques empruntées à des pratiques académiques et artistiques comme le théâtre, le film, l’anthropologie, la linguistique et le journalisme. Son travail a été présenté entre autres au New Museum for Contemporary Art, au Musée Guggenheim, au P.S.1 Contemporary Art Center (MoMA), au TATE Modern, lors des Triennales de Yokohama et Guangzhou (2008), à la Biennale d’Istanbul (2009), à la Biennale du Whitney (2010), à Documenta 12 à Kassel (2012). Elle est représentée par la Tanya Leighton Gallery à Berlin.

 

Source: http://www.shaze.info/

 

Pour les textes recommandés par Sharon Hayes, veuillez consulter le centre de recherche.