PABLO DE OCAMPO
l'artist Pablo de Ocampo sur Lis Rhodes Light Reading, STAGE SET STAGE

Lis Rhodes, Light Reading, 1979, 20 min, avec l'aimable permission de Lis Rhodes et LUX, Londres.

Dimanche,19 janvier, 2014

Pablo de Ocampo, déjeuner dans la galerie de 10h30 - 12h30 suivi d'une projection et d'un atelier sur l'oeuvre de Lis Rhodes

 

 

« Light Reading suggère une nouvelle direction pour le film, qui ne devrait pas être récupéré dans une définition absolue. » - Materialist Film, Peter Gidal, 1989 (traduction libre)

 

« Le film commence dans la noirceur alors qu’une voix de femme est entendue, surimposée à un écran noir. La voix s’interroge, cherche. Elle agira. Mais comment ? Agir contre quoi ? Le lit taché de sang suggère un crime … serait-ce son sang à lui ? Serait-ce son sang à elle ? La voix cherche des indices… Les indices suggèrent un langage qui l’a piégée, des significations qui l’ont exclue, et un passé construit pour la contrôler. Light Reading ne se termine pas avec une solution unique. Mais il y a un début. De ça, elle en est certaine. Elle ne sera pas observée mais sera entendue… » --‘Her Image Fades as Her Voice Rises’, Felicity Sparrow, dans ‘Films for Women’, Charlotte Brunsden, Ed., publ. British Film Institute, 1986 (traduction libre)

 

« Lis Rhodes emploie souvent des images mystérieuses, dangereuses et très personnelles. » --Amy Taubin, Village Voice, New York, 1978 (traduction libre)

 

« La dextérité et la capacité dont fait preuve Lis Rhodes pour la manipulation des techniques cinématographiques sont des constantes dans son travail. Light Reading consiste, selon Michael OPray, en un tour de force technique et esthétique, résultant d’un montage vidéo rapide, de l’emploi d’une multitude de techniques et d’un texte captivant qui manipule et questionne le langage. Les thèmes récurrents de la répression et du prix de la rébellion sont tous ancrés par la voix elliptique hypnotique… » --  Gill Henderson, A Directory of British Film & Video Artists, 1996 (traduction libre)

 

Sélection de projections présentant ce film : “Lis Rhodes - Dissonance and Disturbance” - exposition au ICA, Londres, 2012 ; “In person”, Film Museum, Vienne, 2009 ; “ ‘Essentials : Expression' : The Secret Masterpieces of Cinema”, Tate Modern, 2008 ; “WACK!: Art and The Feminst Revolution”, Museum of Contemporary Art, Los Angeles, 2007 ; Anthology Cinema, New York, 1978

 

 

 

 

Biographie de Lis Rhodes

 

Lis Rhodes (née en 1942, à Londres) est une figure majeure de l’histoire des artistes qui travaille le film en Grande-Bretagne et a été une membre importante de l’influent London Filmmakers’ Co-op. Elle vit et travaille présentement à Londres, où une exposition illustrant sa carrière, Lis Rhodes: Dissonance and Disturbance, a été présentée par le ICA de janvier à mars 2012. Ses films sont distribués par LUX.

 

Plus de détails : http://www.luxonline.org.uk/artists/lis_rhodes/

 

 

 

 

CV


Pablo De Ocampo est un commissaire spécialisé en film basé à Toronto, où il est le directeur artistique du Images Festival, une des plus larges plateformes dédiée à l’exposition de films et de vidéos d’artistes en Amérique du Nord. En 2013. il était responsable de la programmation du 59e Robert Flaherty Film Seminar. À titre de commissaire, il a organisé de nombreuses projections, expositions et performances à la Gallery TPW (Toronto), au TBA Festival (Portland), à Kino Arsenal (Berlin), au Conversations at the Edge (Chicago), au Aurora Picture Show (Houston), à la Power Plant Contemporary Art Gallery (Toronto), à Experimenta (Bangalore) et à EXiS (Seoul). Avant d’occuper son poste au Images Festival, De Ocampo habitait à Portland, Oregon, où il a co-fondé Cinema Project, une série de projections gérées de manière collective.  

 

 

 

 

Pour les textes recommandés par Pablo de Ocampo, veuillez consulter le centre de recherche.