TOUS DÉCAVÉS

ISABELLE LE MINH

LE MOIS DE LA PHOTO À MONTRÉAL

10 SEPTEMBRE - 17 OCTOBRE 2015

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Isabelle Le Minh, Tous décavés, 10 septembre - 17 octobre 2015, Le Mois de la Photo à Montréal. Photo: Paul Litherland.

Samedi, 12 septembre 2015, 14h30-17h

Vernissage @ SBC galerie d'art contemporain

ÉVÉNEMENTS

Dimanche 13 septembre 2015, 13h30 Conversation entre Isabelle Le Minh et le commissaire invité John Fontcuberta

@ Musée des beaux-arts de Montréal, Auditorium Maxwell-Cummings, Pavillon Michal et Renata Hornstein, 1379, rue Sherbrooke Ouest

Jeudis, 17 & 24 septembre, et 1 & 8 octobre 2015, 15h30-15h45

Visites guidées pour Le Mois de la Photo à Montréal @ SBC galerie d'art contemporain

DOCUMENTATION

INFORMATION

SBC Galerie d’art contemporain présente, en partenariat avec Le Mois de la Photo à Montréal, l'exposition Tous Décavés d’Isabelle Le Minh, conçue spécialement pour la biennale.

Dans le projet d’Isabelle Le Minh, Tous Décavés (2015), l’artiste emploie diverses techniques d’identification, allant des tableaux de traits physionomiques et du registre des empreintes digitales développés au XIXe siècle jusqu’aux dispositifs plus sophistiqués de reconnaissance faciale. Travaillant à partir des nombreuses traces identitaires que nous laissons derrière nous en visitant un site Internet ou en utilisant un écran tactile, Le Minh fournit une critique du délire entourant la sécurité depuis le 11 septembre et de l’acharnement consécutif à constituer des banques de données biométriques.

 

Le titre de l’exposition, Tous Décavés, est emprunté à Alphonse Bertillon, l’inventeur de l’anthropométrie judiciaire. Dans son Manuel du portrait parlé, Bertillon cite la phrase « Décavez, tracez ça » comme moyen mnémotechnique pour se souvenir des abréviations servant à décrire la forme des oreilles. L’acronyme D.K.V. (abréviation de Deq. car. vex) renvoie à un album contenant des centaines de portraits de criminels.