Lancement de livre, historienne Amelia Jones, exposition Judging Books by Their Covers

Amelia Jones - Lancement de livre

Lancement et brève lecture
Mercredi 16 mai à 18 h (en anglais) à la galerie



Seeing Differently: A History and Theory of Identification and the Visual Arts
(New York and London: Routledge, 2012)​


Perform, Repeat, Record: Live Art in History,
co-édité par Amelia Jones et Adrian Heathfield
(Bristol: Intellect Press, 2012)

 

En lien avec l’exposition Judging Books by Their Covers, SBC galerie d’art contemporain est heureuse d’accueillir le lancement des nouveaux ouvrages de l’historienne de l’art Amelia Jones, qui en lira de brefs extraits.



Jones enseigne au département d’histoire de l’art et communication à l’Université McGill où elle est titulaire de la Grierson Chair in Visual Culture. Elle a organisé des expositions et a écrit sur l’art contemporain et les approches féministes, queer et anti-raciste de la culture visuelle.



Seeing Differently aborde l’histoire et la théorie des idées portant sur l’identité développées en lien avec les discours et pratiques des arts visuels européens et américains, allant des premières idées modernes voulant que l’art soit l’expression d’un individu, que l’image peinte corresponde à un « monde » exprimant un point de vue cohérent et complet, jusqu’à la montée des politiques identitaires amorcée suite à la Seconde Guerre mondiale, en arts et dans d’autres domaines.



Rassemblant les écrits de collaborateurs issus des milieux théorique et pratique de la danse, du théâtre, de la performance et des arts visuels, Perform, Repeat, Record aborde le sujet délicat de la prise en compte des arts vivants d’un point de vue historique. Se distingant des autres formes artistiques par le fait que les œuvres ne sont jamais performées de manière identique une deuxième fois, les œuvres d’art éphémères existent à la fois au moment de leur présentation et dans la mémoire et les témoignages des gens qui les ont vues, ainsi que dans les objets matériels, les enregistrements et les textes qui en découlent, ouvrant de nouvelles avenues critiques pour les aborder. Les artistes, théoriciens et historiens qui ont contribué à cet ouvrage sont entre autres Marina Abramović, Guillermo Gómez-Peña, Rebecca Schneider, Boris Groys, Jane Blocker, Carolee Schneemann, Tehching Hsieh, Orlan, Tilda Swinton et Jean-Luc Nancy.