Études conviviales | Seances for the Living

 

 

Discussion et rassemblement

jeudi le 14 juin à18h

 

 

Séances

 

Nasrin Himada
Le mardi 12 juin à 18h

Mariana Marcassa
À partir du 15 juin
Les jeudis et vendredis à 14h


Annie Wong
Le samedi 16 juin à 15h 

Jamilah Sabur
Le mardi 19 juin à 18h


Denise Ferreira Da Silva
Le jeudi 28 juin à 18h 

Discussion et rassemblement

Le jeudi 14 juin à 18h

Avec Nasrin Himada, Sophie Le-Phat Ho, Mariana Marcassa, Ronald Rose-Antoinette, Jamilah Sabur & Annie Wong.

 

Venez rencontrer les participantes et les commissaires du projet autour d’un souper.

Une seule chose nous anime : pratiquer et renouveler l’informel.  

 

 Pour de nombreux retours, parties 2 & 3 

Séance animée par Nasrin Himada

Le mardi 12 juin à 18h

 

La série de commissariat et d’écriture Pour de nombreux retours (For Many Returns) de Nasrin Himada questionne les formes traditionnelles d’écriture et de lecture de l’art. Au lieu de considérer l’oeuvre d’art comme un objet à analyser, expliquer, ou interpréter, son projet envisage l’art comme un catalyseur pour la formation d’une écologie radicale, intime et poétique. Pour de nombreux retours considère la pratique artistique comme une relation, en correspondance et en collaboration avec l’oeuvre. Dans le cadre d’Études conviviales, la lecture-performance des parties 2 et 3 de Himada met bout à bout des scènes de rêves éveillés et de mémoires aux côtés d’extraits vidéo, de films et de nouveaux médias. Pour de nombreux retours honore la pratique d’artistes et correspond avec leurs oeuvres, leur rédigeant des lettres d’amour, afin de bâtir des stratégies décoloniales qui considèrent la relation entre l’image, la poésie et le son.
  

Témoigner d’un autre esprit

Séances animées par Mariana Marcassa

Du 15 juin au 6 juillet, les jeudis et vendredis, entre 14h et 17h

 

Quelle est la relation entre la voix et la mémoire? Que peut faire une voix afin de composer avec les traumas du corps? Comment explorer différentes matérialités dans le but d’invoquer la mémoire du corps et ses sonorités? Quel lieu d’écoute doit-on instaurer pour mieux incarner ces sonorités, tout en créant de la différence et en acheminant le corps vers de nouveaux lendemains? Quel est le rôle du son dans le développement d’un nouveau corps? Dans quelle mesure la voix et le son oeuvrent-ils comme des éléments perturbateurs?

Tou.te.s sont les bienvenu.e.s afin d’explorer ces questions à travers la voix, l’écoute, le son, le mouvement et une panoplie de matériaux. 

 

Le chant des 21
Séance animée par Annie Wong

Le samedi 16 juin à 15h

 

Un fantôme affamé est un esprit égaré dans l’après-vie. Laissé-pour-compte, il fait partie de celles et ceux qu’on ne commémore point par le biais d’offrandes ; qui ne sont reconnus ni par les vivants ni par l’histoire. Dans la cosmologie patriarcale chinoise, l’outre-monde est régi par les fantômes affamés des filles avortées de force dans le cadre de la politique de l’enfant unique en Chine. Le chant des 21 fait appel aux corps des 21 jeunes filles anonymes échouées sur les rives de la rivière Guangfu dans le but d’établir un lien qui transcende les frontières entre les vivants et les morts, entre la Chine socialiste et la diaspora. Revisitant la pratique des offrandes brûlées en l’honneur des ancêtres lors des rites funéraires chinois, cette séance place la mère, la sororité et le fantôme affamé féminin au centre d’un rituel de filiation sacré qui se charge de porter l’histoire et les liens de parenté.

 

Magueyes, Carthagène, 120 intervalles

Séance animée par Jamilah Sabur

Le mardi 19 juin à18h

 

C’est une lecture dont la gestuelle souligne les espaces géologiques subaquatiques de la Mer des Caraïbes.

 

 

Groupe d’étude sur les socialités enchevêtrées : une lecture poéthique

Séance animée par Denise Ferreira da Silva

Le jeudi 28 juin à 18h

 

Le groupe d’étude sur les socialités enchevêtrées est l’une des principales composantes du Sensing Salon, une pratique née de ma collaboration avec Valentina Desideri. À cette occasion, je réaliserai des lectures poéthiques du projet et de ses participant.e.s. La lecture poéthique est une procédure – opérée par des outils de lecture et de guérison tels que le tarot, l’astrologie et le reiki – conçue pour décentrer le soi (figure du sujet transparent autodéterminé) et complexifier la subjectivité de manière à évoquer l’intrication profonde de l’humain avec toutes sortes d’existants et d’événements.