ASSEMBLAGES SOUPLES / LOOSELY ASSEMBLED

CYCLE 1 : COLLECTIVE QUESTION

 

 

15 FÉVRIER AU 15 AVRIL 2019

 

Organisée par Danielle St-Amour

 

Présentée par la Galerie SBC

 

Conception d’exposition par Collective Question, en collaboration avec Ali Shamas Qadeer

 

INDEX conçu par Ali Shamas Qadeer

Assistant à la conception et à la construction : Mathieu Lambert

 

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

   DESCRIPTION

La galerie SBC est heureuse d’annoncer le lancement de l’exposition à volets multiples ASSEMBLAGES SOUPLES / LOOSELY ASSEMBLED, organisée par Danielle St-Amour. ASSEMBLAGES SOUPLES traitera du rôle de l’édition dans les espaces pédagogiques, collectifs et radicaux. L’exposition se déroulera sur quatre cycles entre les mois de février et d’août 2019. Le premier d’entre eux est organisé par Collective Question, un groupe de travail composé de Julie NiemiSteven Chodoriwsky et Chris Lee, en collaboration avec le graphiste Ali Shamas Qadeer.

 

Collective Question (CQ) explore les thèmes de la pédagogie radicale et le rôle du plan de cours scolaire à l’intérieur d’espaces éducatifs. Ses champs de recherche sont issus de l’étude archivistique du Tolstoy College, une communauté éducative anarchiste active à l’Université d’état de New York à Buffalo (SUNY Buffalo), entre 1968 et 1985. Tolstoy était l’un des collèges expérimentaux fondés par SUNY Buffalo dans l’effort de joindre et de répondre aux intérêts des mouvements de jeunesse radicaux des années 1960. Ce projet avait à sa tête Martin Mayerson, le président de l’Université à l’époque. Incluant comme membres Charles Haynie et Charles « Chip » Planck, la faculté du Tolstoy Collegecoordonnait ses activités selon des principes d’anarchisme non violent, tout en étant guidée par les essais sur l’éducation de l’auteur russe Leo Tolstoy et par ses questions : « Comment vivre ? » et « Pour quoi vivre ? ».

 

En se concentrant sur l’expression de l’Émotion et du Sentiment, le Tolstoy Collegeintégrait et ralliait les expériences personnelles et subjectives de la faculté et des étudiants par le contenu et l’infrastructure de ses enseignements. Dans ce contexte, le plan de cours était simultanément une forme d’aspiration à l’expérimentation pédagogique ainsi qu’une entente informelle avec l’université bureaucratique, en s’intégrant et critiquant simultanément son établissement d’accueil et ses actions. Ancré dans ces notions, CQconçoit le syllabus comme une forme utopique qui tient des rôles variés, en tant que contrat, suaire, plan, mensonge, projection, déviation, script et document. Dans le cadre d’ASSEMBLAGES SOUPLES, l’environnement de la galerie et son design d’exposition deviennent les éléments du syllabus composé par CQ. Des objets usuels incluant balais, chaises, tables, étagères et ainsi de suite forment ce dernier aux côtés de mobilier spécifique à la galerie et de constructions improvisées en ses murs. Chaque élément a été choisi ou conçu avec la contrainte de déranger, de provoquer ou d’encourager l’engagement au site et à ses matériaux, tout en soutenant les principaux impératifs de la programmation : Archiver, Produire, Mettre en circulation.

 

 

Jouant le rôle de structure, le syllabus de CQ sera continuellement revisité par les artistes invités au cours des trois cycles ultérieurs d’ASSEMBLAGES SOUPLES. Ainsi, l’espace d’exposition constituera l’archive des matériaux et des documents produits sous chaque phase. Cette archive sera disponible sous l’INDEX, une plate-forme web conçue par Ali Shamas Qadeer, qui servira de documentation, de réflexion et d’engagement critique par rapport au travail entrepris pour la durée complète d’ASSEMBLAGES SOUPLES.

ÉVÉNEMENTS

CONFÉRENCE EN LIGNE

DE COLLECTIVE QUESTION

EN DIRECT SUR NOTRE INSTAGRAM

10 FÉVRIER, 11H

 

VERNISSAGE / RÉCEPTION

20 FÉVRIER, 17H-19H

BIOS

ALI SHAMAS QADEER est un concepteur graphique et enseignant établi à Toronto. Il travaille sur le web, en impression, ainsi que sur le recoupement de ces deux pratiques. Après avoir complété un baccalauréat en études religieuses à l’Université McGill, il a développé une pratique indépendante de design à New York, puis a complété un MFA au Rhode Island School of Design en 2014. Son travail est axé sur la conception algorithmique de formes, la conception interactive et le design graphique en tant que discipline des sciences humaines. Depuis son retour au Canada en 2013, Ali a joint la faculté du OCADU, où il est professeur adjoint aux programmes de Design Graphique et de Design Industriel.

http://work.iamasq.ca/

 

JULIE NIEMI est une commissaire, écrivaine et éditrice établie à Milwaukee, au Wisconsin. Elle est Assistante Commissaire au John Michael Kohler Arts Center (JMKAC) à Sheboygan, au Wisconsin. Elle a obtenu une maitrise au Center for Curatorial Studies du Bard College, où elle était chargée de programme au journal aCCeSsions. Entre 2013 et 2015, elle fut éditrice de VIA Publication, dont elle fut cofondatrice. Ses écrits ont paru dans les magazines Frieze, Temporary Art Review, CAS et Art21.

Julieniemi.com

 

CHRIS LEE est un concepteur graphique et enseignant établi à Buffalo et à Toronto. Il est gradué de OCADU (Toronto) et du Sandberg Instituut (Amsterdam), et a travaillé pour The Walrus Magazine, Metahaven et Bruce Mau Design. Sa recherche explore l’enchevêtrement du design au pouvoir, aux normes qui définissent le standard et au concept de légitimité. Chris est professeur adjoint à l’Université de Buffalo SUNY et membre du comité de programmation à la Gendai Gallery et à Squeaky Wheel. Il est présentement co-éditeur invité du numéro 141 de C Magazine sur le thème « Graphic Design ».

Cairolexicon.com

 

STEVEN CHODORIWSKY est un concepteur graphique, artiste, écrivain et professeur établi à Los Angeles. Sa pratique de recherche combine un éventail de médias dont l’installation, la performance et les artefacts audiovisuels. Chodoriwsky enseigne à Cal Poly Pomona, aux départements d’architecture et de design de l’environnement, ainsi qu’à l’Université Woodbury. En tant qu’artiste, il a occupé des positions de recherche à la Jan van Eyck Academie à Maastricht, et au Center for Contemporary Art à Kitakyushu. Il a présenté son travail et ses performances sur un plan international, notamment au MOCCA à Toronto, au centre d’arts de Appel à Amsterdam et au Suzuki Company of Toga International Theatre Festival au Japon.

e-d-i-t-s.info