4 - 11 - 18 - 25 juin

INTEMPÉRIE

POLITIQUE DE LA VOLONTÉ ET POÉTIQUE DU SOIN

En collaboration avec University of Arizona, LAPSOS / Universidad de Chile, Universidad Jesuita de Guadalajara / ITESO, Universidad Nacional Autónoma de México, Université de Montréal et Éditorial Heredad

Description

Dans le cadre du colloque Intempérie: politique de la volonté et poétique du soin [Intemperie: políticas de la voluntad y poéticas del cobijo] en collaboration avec University of Arizona, LAPSOS / Universidad de Chile, Universidad Jesuita de Guadalajara / ITESO, Universidad Nacional Autónoma de México, Université de Montréal et Éditorial Heredad, la SBC galerie d’art contemporain est fier de présenter l’oeuvre de trois artistes : Lukas Avendaño, Violeta Luna et L.A.S. (Laura Uribe et Sabina Aldana).

 

Description:

La gestion de la pandémie actuelle a engendré la production de dommages et d’intempéries que nous cherchons à analyser selon nos positions respectives. Notre intention n’est pas une analyse comparative, mais plutôt un témoignage de ce désastre dans son ensemble, que l’urgence sanitaire nous permet d'observer en tant qu’échantillon temporel.

 

Nous cherchons à composer un geste vivant et défiant en réponse à la paralysie de l’imagination qui s’accroît aujourd’hui par la production accélérée des morts. À travers ce séminaire, nous proposons de penser la notion d’intempérie en relation à la gouvernementalité (c’est-à-dire la distribution inégale de la vie et de la mort) et de l’interroger par ce que nous appelons l’institution d’une politique de la volonté (ce “chacun pour soi” qui exemplifie si bien l’individuation de sujets). Enfin, selon nos localisations respectives, nous réclamons une poétique du refuge et du soin (cobijo) comme tactique qui puisse rendre le quotidien possible malgré le choc et la précarité.

 

La discussion se développera autour des 4 thématiques suivantes :

 

1. Technologies de la gestion individuelle et des machines financières

2. Politique de la vulnérabilité et du dommage

3. Polarisation du paysage social et désinformation au sein des réseaux numériques

4. Pratiques du quotidien, errance et poétique du refuge

Le colloque se tiendra en ligne le 4, 11, 18 et 25 juin. Programme complet disponible ici (espagnole seulement). 

Spanish and Portuguese Department Logo.p
Human-Rights-Practice_PRIMARY (3).png
logo sociales jpg 2.jpg
LOGO_LAPSOS_BLANCO.jpg
filologicas.png
Logo-ITESO-Principal-FondoAzulV.jpg
udemlogo.png
heredad.png
4 juin 2021

 

L.A.S. (Laura Uribe + Sabina Aldana)

INDUMENTARIAS PARA NO DESAPARECER (1).jp

L.A.S. [Laboratorio de Artistas Sostenibles] Laura Uribe + Sabina Aldana, Indumentarias para no desaparecer (Costumes contre la disparition) (2020) installation.

Fondé en 2018 par la directrice et metteure en scène  Sabina Aldana (Colombie-Mexique) et la scénographe et professeure Laura Uribe (Mexico), le L.A.S. [Laboratorio de Artistas Sostenibles, ou laboratoire des artistes durables] est un espace voué à la recherche et à la création en arts vivants. Le L.A.S. s’inspire de la notion de durabilité pour proposer un système de pensée fertile qui génère diverses expériences. Par ses activités, il met de l’avant la participation et l’échange entre artistes, chercheurs, scientifiques et acteurs sociaux, en travaillant à décloisonner les disciplines, les langues et les médias. Par une approche transdisciplinaire alliant le politique et le documentaire, le laboratoire s’inscrit dans une branche expérimentale des arts vivants.

Voir Indumentarias para no desaparecer (Costumes contre la disparition) (2020) maintenant sur FB et Instagram.

11 juin 2021

 

 

Lukas Avendaño

7O6A1631_Edith Morales.jpeg

Lukas Avendaño, Justicia para Bruno (Justice pour Bruno) (2019) performance. Photo: Edith Morales.

Lukas Avendaño (Oaxaca, 1977) est un artiste de la performance, danseur et anthropologue. Lukas s’identifie comme Muxe, une troisième identité de genre parmi les cultures de la population autochtones Zapotec, au sud du Mexique. Dans sa pratique Lukas explore la sexualité, l'ethnicité, et les identités de genres ainsi que des questions relatives aux droits de l’homme. Membre du Système National des créateurs d'art du Mexique, Lukas a présenté son travail à travers son pays ainsi que dans l'Argentine, la Colombie, la Pologne, le Canada, l'Allemagne, l'Espagne, le Guatemala, la Suisse, les États-Unis et l'Équateur.

Voir Justicia para Bruno (2019) maintenant sur FB et Instagram.

25 juin 2021

 

 

Violeta Luna

AzteKali_Violeta%20Luna_edited.jpg

Violeta Luna, Transient Corporalities (corporalités éphémères) (2016). Photo: Zen Cohen.

Violeta Luna est une artiste en performance dont le travail interroge la relation entre le théâtre, la performance et l’implication communautaire. Par une approche multidisciplinaire qui traverse les frontières conceptuelles et esthétiques, Luna remet en question certains phénomènes sociaux et politiques. Elle a réalisé des performances et dirigé des ateliers au Rwanda, en Égypte, en Inde, en Nouvelle-Zélande, au Japon et au Canada. Son travail a été mentionné dans plusieurs publications, dont Performing Ground: Space, Camouflage and the arts of Blending In (2014) et Freak Performance: dissidence in Latin America Theater (2018). Elle a collaboré avec Mujeres Unidas y Activas, une organisation de la région de la baie de San Francisco luttant pour les droits des femmes immigrantes, ainsi qu’avec le collectif de performance Secos & Mojados. Elle a été récipiendaire d’une bourse de la National Association of Latino Arts and Cultures (NALAC) et est membre du Magdalena Project : International Network of Women in Contemporary Theatre. Luna est établie à San-Francisco.