Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

Crédit: Clara Lacasse

ASSEMBLAGES SOUPLES 

CYCLE 3 :

J’ai besoin d’a Of North 1986

The Shanzhai Lyric

25.05.2019 - 03.08.2019

 

Organisée par Danielle St-Amour

Présentée par la Galerie SBC

ÉVÉNEMENTS

 

VERNISSAGE / RÉCEPTION

SAMEDI 25 MAI, À 18H

 

BIOS

The Shanzai Lyric est une recherche poétique ainsi que l’archive de Display Distribute, menée par Ming Lin et Alexandra Tatarsky. @shanzai_lyric

     

Ming Lin a une pratique interdisciplinaire qui joint l’écriture, la recherche et le commissariat. Elle s’intéresse aux espaces affectifs entretenus par la production de masse ainsi qu’aux réseaux de distribution comme un moyen de faire émerger de nouvelles possibilités pour la cohabitation et la pratique collaborative. Elle poursuit des gestes documentaires et diverses initiatives curatoriales et discursives afin d’explorer l’organisation au sein de l’hégémonie du commerce mondial. L’expérimentation structurelle et le développement de nouvelles grammaires font partie du modus operandi de Display Distribute. Lin détient une maîtrise au Centre for Research Architecture du Goldsmiths College, à Londres. Ses écrits sont parus dans Frieze, ArtReview Asia, Spike et LEAP.

 

Alexandra Tatarsky travaille dans la zone ambigüe entre la comédie, la poésie, la danse, le théâtre, les divagations désillusionnées, et parfois aussi en chanson. Ses œuvres intègrent couramment des personnages absurdes et des jeux de mots improvisés. Elle a diffusé son travail au Brooklyn Muesum, à CPR, à La Mama ETC, au MoMa PS1, au New Museum, à PSNY, à The Kitchen, à Howl!, à Gibney et à la Judson Church. Elle s’est notamment intéressée à la poésie spambot, à la prose multilingue absurde, aux paroles shanzai et à la politique grotesque dans les revues New Inquiry, Hypocrite Reader, ArtReview Asia, Garlands, Spike et Folder. Elle s’intéresse à la figure du clown comme antidote au désespoir et modèle de persévérance. @tartar.biz / www.tar-tar.biz

 

Display Distribute est une recherche thématique, une infrastructure expérimentale, parfois un espace d’exposition et à l’occasion, un magasin situé dans le quartier de Kowloon, à Hong Kong. En documentant les arrangements ad hoc et les diverses interactions — micro et macro — qui transforment rapidement le paysage social et matériel, Display Distribute mène des projets collaboratifs traçant des courants et des fissures afin de soutenir une recherche sur le potentiel de nouveaux réseaux de production. www.displaydistribute.com

DESCRIPTION

Une indifférence flagrante des concepts de propriété intellectuelle et d’originalité, qui est à la base du culte occidental des marques, caractérise une nouvelle génération de designers. Ces derniers œuvrent en tant qu’agiles manipulateurs de la rhétorique de la mode, subvertissant habilement le flot incessant des signifiants contemporains. Cette cacophonie de reproductions a un effet écrasant, les logos sont réduits à des images interchangeables et les mots deviennent des motifs plutôt que des textes… Composés hors des normes du langage, les textes qu’on retrouve sur les t-shirts déstabilisent une langue standardisée et permettent l’expérience directe de relations inattendues entre les mots et les cultures qui les adoptent.

 

—The Shanzhai Lyric, The New Inquiry, 2015

 

 

The Shanzhai Lyric est une recherche poétique ainsi que l’archive de Display Distribute, un projet axé sur l’anglais expérimental affiché sur les t-shirts de type shanzhai faits en Chine et trouvés dans le monde entier. Souvent positionnés comme produits de contrefaçon, les matériaux shanzhai usent de copies, d’humour et d’altérations afin de célébrer et dénoncer l’hypocrisie des hiérarchies commerciales et de l’industrie de la mode.  

 

The Shanzhai Lyric fait de l’illisible et la contrefaçon des tactiques de sabotage, complexifiant la force inébranlable des images de marque. La copie et l’original sont fréquemment manufacturés dans les mêmes usines, se référant à des plans presque identiques. Les « paroles » shanzhai s’adressent à une collectivité — un langage open source qui embrasse la poésie, le jeu et le mimétisme exagéré comme modes de résistance.  

 

Depuis ses débuts à l’été 2015 dans le centre commercial désormais fermé Zoo Market à Pékin, le projet The Shanzhai Lyric a développé une pratique consistant à mettre l’écriture shanzhai en conversation avec un large éventail de matériaux dans des galeries, centres d’archives et musées. Tirant son nom d’un slogan récemment aperçu sur un t-shirt, J’ai besoin d’a Of North 1986 met en dialogue les plus récentes acquisitions de Shanzhai Lyric avec l’archive grandissante de l’exposition Assemblages Souples. Celle-ci présente deux nouvelles structures visant à une nouvelle lecture et à l’appréciation des archives de Shanzhai Lyric.

 

The Incomplete Poem est un système d’affichage et de lecture personnalisé permettant à l’archive de Shanzhai Lyric d’être analysée, référencée et portée. Faisant de la galerie un site de publication, le cycle de cette exposition et son design encouragent une discussion active de la part des publics. La première série de ce dispositif présente des vêtements shanzai en tant que documents actifs d’une archive, libre à l’interprétation et à l’engagement des collectivités.

     

J’ai besoin d’a Of North 1986 souligne le lancement d’un nouveau projet web de Shanzhai Lyric. Ce projet invite les usagers à participer à une collaboration imprévue et poétique avec des fragments de textes, qui imite le processus associatif de l’écriture shanzhai et qui s’interroge sur les sujets du pouvoir, de l’expression et du désir. De nouvelles « paroles » seront générées in situ, mariant des images et des textes de sources variées. Logos de marques de luxe, manuels de marketing, essais par Byung Chul-Han, Edouard Glissant, Susan Hiller et Stuart Hall, et autres seront filtrés par des serveurs de traduction en ligne. Ces « collages » générés aléatoirement mettront en conversation les processus de création shanzhai à des ouvrages théoriques connexes.

 

Un vernissage aura lieu le 25 mai, accompagné d’une performance et d’une lecture de poésie organisée par Display Distribute.

 

Le dispositif de lecture créé pour The Incomplete Poem de Shanzhai Lyric fut développé en partenariat avec common room, un collectif d’édition et d’architecture qui possède des espaces d’exposition à New York et Bruxelles. common room a pour membres les architectes Lars Fischer, Maria Ibañez et Todd Rouhe, Rachel Himmelfarb, la recherchiste en architecture Kim Förster et le designer graphique Geoff Han. http://common-room.net.

 

Le développement du projet web a reçu l’appui du programme Rhizome Microgrant.

 

SBC tient à remercier la conférence Publishing Spheres de l’UdeM pour son encadrement des performances et de la réception du Cycle 3 : J’ai besoin d’a Of North 1986.