MICHAEL RAKOWITZ: PROJETS RÉCENTS SUR BAGDAD ET MONTRÉAL

COMMISSAIRE : JEAN GAGNON

13 MAI - 20 JUIN 2009

Michael Rakowitz

ARTISTE

artiste Michael Rakowitz: Projets récents sur Bagdad et Montréal, commissaire Jean Gagnon

Vernissage

Mercredi 13 mai 2009 à 17 h

ÉVÉNEMENTS

Samedi 16 mai à 15 h

à SBC

Conversation entre l’artiste et le journaliste Hugh Eakin, éditeur sénior à la New York Review of Books et professeur à l’École supérieure de journalisme de l’université Columbia.

(en anglais)

Michael Rakowitz. Invisible Enemy Should Not Exist (Recovered, Missing, Stolen Series), détail, 2007, avec l'aimable permission de l'artiste et Lombard-Freid Projects, New York.

INFORMATION

SBC galerie d’art contemporain présente l’exposition Michael Rakowitz. Projets récents sur Bagdad et Montréal, du 13 mai au 20 juin 2009. L’exposition met en parallèle l’histoire des deux villes par la représentation détournée d’objets patrimoniaux. Le vernissage aura lieu le mercredi 13 mai à 17 h, en présence de l’artiste. Un catalogue accompagnant l’exposition sera lancé lors du vernissage.



The Invisible Enemy Should Not Exist (2007 - ) présente des reproductions d’artefacts disparus lors du pillage du Musée national de l’Irak en 2003. À la fois politique et sociale, l’œuvre rappelle l’existence souvent oubliée d’une riche culture irakienne et souligne les effets pervers du discours de la politique américaine. En posant un regard critique sur le commerce illégal de ces objets, l’œuvre ouvre un dialogue sur le rapport qu’entretient l’Occident avec ces artefacts. Comme le souligne Jean Gagnon, commissaire de l’exposition, « c’est sur une trame de guerre, de commerce mondialisé et d’annihilation d’une mémoire collective que viennent se jouer les enjeux de cette œuvre. »



En accompagnement, l’artiste présente une série d’œuvres sur papier, des dessins dont plusieurs portent sur l’architecture et l’histoire de Montréal : le Stade olympique, le pavillon américain d’Expo 67 – une construction géodésique de Buckminster Fuller – le FLQ. Avec ces dessins, regroupés sous le titre Endgames (2006), Rakowitz offre au spectateur montréalais un regard parfois humoristique, parfois désopilant, sur notre environnement architectural et notre histoire.



Né à Great Neck dans l’État de New York en 1973, Rakowitz vit à Chicago. Son travail a été présenté dans plusieurs musées et manifestations internationales, notamment au Museum of Modern Art de New York, au Modern Art Oxford en Angleterre, au Centre Canadien d’Architecture, au Castillo di Rivoli Museo d'Arte Contemporanea en Italie, aux biennales internationales de Sharjah aux Émirats arabes unis et d’Istanbul en 2007, et à la Biennale de Sydney en 2008.

Le samedi 16 mai à 15 h, à la galerie, nous invitons le public à une conversation (en anglais) entre l’artiste et le journaliste Hugh Eakin, éditeur sénior à la New York Review of Books et professeur à l’école supérieure de journalisme de l’université Columbia.



Pour ceux et celles qui ont manqué l'événement du 16 mai dernier ou encore, pour les personnes désirant entendre à nouveau la conversation, cliquez ici pour visionner la captation vidéo.