commissaire Paul Wombell, L'image automatisée, Drone, Le Mois de la Photo

Paul Wombell - Conférence

Jeudi 12 septembre 2013 à 17h30
 

 

À la galerie SBC

En collaboration avec Le Mois de la Photo à Montréal

 

 

Gratuit,

R.S.V.P. pour cet événement ici. Les places sont limitées.

En anglais

 

 

Dans le cadre de l’exposition de Trevor Paglen à la galerie SBC, le commissaire invité du Mois de la Photo à Montréal 2013 Paul Wombell sera présent à la galerie le 12 septembre à 5h30 pour une rencontre-discussion au sujet du travail de Trevor Paglen.

 

Paul Wombell situera le travail de Trevor Paglen en regard de l’histoire de la photographie américaine et des œuvres produites au cours des années 1980. Les domaines de la géographie et de l’histoire du paysage militaire seront également abordés en lien avec le concept de géographie expérimentale qu’utilise Paglen.

 

Pour la 13e édition du Mois de la Photo à Montréal, Paul Wombell a proposé le thème Drone : l’image automatisée, autour duquel s’articulent la programmation d’expositions, une publication, un colloque et un ensemble d’activités. 
 

 

“Les drones prolongent les capacités visuelles du corps. L’œil a une position fixe sur le corps, une vision limitée à longue distance et diminuée dans de mauvaises conditions d’éclairage. Les drones peuvent se rendre à des endroits dangereux et éloignés, et peuvent voir même par faible luminosité. On peut les contrôler et les opérer à distance, et les faire fonctionner automatiquement. Dotés d’un mode de détection artificielle, ils donnent également l’impression d’être capables d’intention et d’action. Les drones sont les robots de la vision. Au cours des quarante dernières années, l’appareil photo a adopté certaines caractéristiques des drones, à tel point qu’il a maintenant sa propre vie et fonctionne davantage comme un ordinateur. Il n’est plus nécessaire de regarder par le viseur, puisque le temps de pose est calculé automatiquement. L’appareil peut être ajusté pour saisir des images sans qu’il soit nécessaire d’être derrière lui. Avec les détecteurs de mouvement, les contrôles à distance, la télévision en circuit fermé, la webcam, Google Street View et le développement de la robotique, l’appareil photo peut fonctionner sans intervention humaine.

 

Drone : l’image automatisée est un projet qui vise à cartographier la relation en constante mutation entre l’appareil photo et le corps humain. Il permettra de voir comment les photographes et les artistes choisissent d’utiliser les mécanismes automatiques de l’appareil sous toutes ses formes dans leur production artistique.”

 

Paul Wombell

Commissaire invité

 

 

Commissaire indépendant établi à Londres (R.-U.), Paul Wombell est un auteur spécialisé en photographie. Il a été directeur de l’Impressions Gallery à York (1986-1994), de la Photographers’ Gallery à Londres (1994-2005) et du Hereford Photography Festival (2006-2007). Depuis 2007, il agit comme commissaire d’exposition pour le festival annuel de photographie PHotoEspaña à Madrid et pour le FotoGrafia Festival Internazionale di Roma. Récemment, il a signé l’exposition solo Calves and Thighs: Juergen Teller (2010) et l’exposition collective Bumpy Ride: the Prophecies of Photography (2010). Paul Wombell contribue régulièrement à des magazines internationaux de photographie et a dirigé huit ouvrages sur la photographie, les plus récents étant End Times: Jill Greenberg (TF Editores/D.A.P., 2012) et the 70s: Photography and Everyday Life (La Fábrica, 2009), en codirection avec Sergio Mah.