Sarah Pierce

Biographie

Sarah Pierce, Lost Illusions / Illusions perdues, Balzac, l'art contemporain, performance

Lost Illusions/Illusions perdues (2014), image tirée de la vidéo à deux canaux, son. Interprètes : Kayla Krische et Olivia Simpson. Produit par Images Festival et commandée par Mercer Union. Avec la permission de l'artiste.

Sarah Pierce, Lost Illusions / Illusions perdues, Balzac, l'art contemporain, performance

Lost Illusions/Illusions perdues (2014), image tirée de la vidéo à deux canaux, son. Interprètes : Kayla Krische et Olivia Simpson. Produit par Images Festival et commandée par Mercer Union. Avec la permission de l'artiste.

Sarah Pierce est une artiste basée à Dublin. Depuis 2003, elle utilise l’expression The Metropolitan Complex pour décrire sa pratique artistique. Malgré sa résonance institutionnelle, ce titre ne désigne pas un organisme. Il démontre plutôt la large compréhension qu’à Pierce du travail culturel qui intégre souvent des méthodes de travail impliquant le personnel et l’accidentel. Sa pratique artistique est caractérisée par une manière de jouer avec les névroses communes, associées à l’idée de « lieu » (au sens de « complexe freudien »). Pierce s’intéresse aux formes de rassemblement qu’elle examine autant à partir d’exemples historiques que de situations qu’elle initie. Les processus de recherche et de présentation choisis par Pierce mettent en évidence sa manière de constamment réévalué les moyens de faire de l’art : le potentiel pour la dissidence et l’auto-détermination, les glissements entre le travail individuel et l’institution et les échos à des œuvres précédentes.

 

Sarah Pierce est née en 1968 au Connecticut et a grandi en Ontario. Illusions perdues/Lost Illusions est une exposition individuelle en trois parties développée conjointement avec la Walter Phillips Gallery (Banff, Alberta), Mercer Union (Toronto, Ontario) et SBC galerie d’art contemporain. Ses expositions individuelles récentes incluent : Monogamy, regroupant Sarah Pierce et Gerard Byrne, un commissariat de Tirdad Zolghadr au Center for Curatorial Studies du Bard College ; Towards a Newer Laocoön, une commande de Sarah Glennie pour la National College of Art and Design Gallery et le Irish Film Institute (Dublin) ; The Artist Talks, un commissariat de Emily Pethick, The Showroom (Londres). Elle a participé à différentes expositions de groupe, événements de performance et biennales, notamment à Limerick (2012), Lyon (2011), Sinop (2009) et Venise (2005), où elle était une des sept artistes représentant l’Irlande. En 2013, l’ouvrage Sketches of Universal History Compiled from Several Authors by Sarah Pierce, le premier livre d’artiste de Sarah Pierce portant sur son travail, est paru aux éditions Book Works. Édité par Rike Frank, le livre a été conçu par Peter Mulbury.

 

 

Illusions perdues/Lost Illusions - Volet 1 :​ Walter Phillips Gallery, Banff

Illusions perdues/Loat Illusions - Volet 2 : Mercer Union, Toronto